Insouciance

Lors du réveillon du jour de l’An, j’ai connu une soirée pleine d’insouciance et de légèreté, sensation agréable que je ne m’étais pas autorisé à ressentir depuis un moment. Mais alors que je dansais avec une amie, celle-ci m’a confié, avec une grande mélancolie : « L’humanité va disparaître, mais ce n’est pas grave, sans-elle la vie continuera sur Terre ».

Ne me demandez pas comment nous en sommes arrivés là, je n’en ai aucun souvenir. Mais une profonde tristesse m’a alors envahi.